La Libra, « le retour 3 »

La Libra, « le retour 3 »

Mark Zuckerberg, courant 2019, avait lancé un projet de monnaie cryptée d’un genre nouveau : la « Libra ». Pour réussir, il avait cherché à s’affranchir des reproches adressés aux monnaies cryptées antérieures et à ne pas tomber dans les ornières qui ont abimé l’image des « initial coins offerings ».

Il avait, pour gage de sa sagesse, défini la Libra comme un « stable coin ». L’émission de la Libra serait appuyée sur une réserve de monnaies souveraines. La gestion de ladite réserve serait menée en lien avec des tiers de confiance, sous la forme de banques commerciales et banques centrales et/ou toutes institutions à portée souveraine. Pour faire en sorte que tout le monde soit content, cette réserve aurait été constituée d’un panier de devises : les devises des pays les plus puissants auraient été un peu plus présentes que les autres… Lire cet article

Déclarations fiscales des particuliers et impact COVID-19

Déclarations fiscales des particuliers et impact COVID-19

 

Pour tenir compte de la crise sanitaire actuelle, le gouvernement a annoncé une adaptation du calendrier des déclarations fiscales des particuliers s’agissant, notamment, de la déclaration des revenus 2019.

1/ Déclaration des revenus 2019

Les date-limites de télédéclaration 2020 des revenus 2019 ont été décalées et sont reprises dans le tableau ci-dessous. Lire cet article

Home staging ou la manière de mettre en valeur un bien

Home staging ou la manière de mettre en valeur un bien

Depuis quelques années, le home staging a fait son apparition en France, et il a été popularisée par les émissions télévisées. Le concept voit le jour au début des années 1970 aux Etats-Unis.

 

Qu’est-ce que le home staging ?

Encore appelé house staging en Grande-Bretagne, le home staging est une technique de valorisation d’un bien immobilier. L’idée est de mettre en valeur un bien immobilier, appartement ou maison, afin qu’il soit au mieux de son apparence et positionnement, lorsqu’ il est destiné à la vente ou à la location. Cela permet d’embellir son logement pour le vendre plus vite, et en négociant le mieux possible, il va sans dire. Lire cet article

Le point sur les monnaies cryptées souveraines

Le point sur les monnaies cryptées souveraines

Depuis quelques temps, en fait depuis que Facebook a lancé sa crypto-monnaie sous le nom de la Libra, les crypto-monnaies souveraines semblent être sorties du bois ! Par exemple, le crypto-yuan suivait. On apprenait qu’il était testé depuis 2014 et accumulait de nombreux brevets sur la blockchain, les wallets, les signatures et preuves diverses. Le Président chinois annonçait en fin d’année 2019, que la blockchain était une priorité prioritaire.

Dans la foulée, se découvraient dans les cartons de nombreux pays, des projets de crypto-monnaies souveraines. Plus des 2/3 des pays du monde s’y intéressait ! Lire cet article

Pourquoi investir sur les marchés financiers ?

Pourquoi investir sur les marchés financiers ?

Les actifs sans risques, qui permettaient par le passé de placer ses avoirs et de gagner quand même de l’argent sont aujourd’hui peu rémunérateurs :

  • Livret A, LDD : 0.50%
  • Fonds en euros : 1,5%
  • PEL : 1%

L’investisseur qui souhaite que son argent produise des intérêts supplémentaires doit donc aller chercher du dynamisme dans ses placements. La question en revanche se pose de savoir comment faire pour améliorer ses performances car pour la plupart des investisseurs particuliers, investir dans les marchés financiers relève d’un cheminement complexe. Lire cet article

Monnaies cryptées souveraines contre monnaies cryptées privées

Monnaies cryptées souveraines contre monnaies cryptées privées

Dans le moment où la Libra a émergé, les observateurs ont découvert que les institution monétaires et politiques de plusieurs pays avaient compris l’importance des monnaies cryptées et commencé à faire avancer l’idée de monnaie cryptée souveraine.


Crypto monnaies et communication

Reconnaissons qu’entre le discours sur les monnaies cryptées et celui qui est tenu sur les systèmes de compensation interbancaires, la palme revient aux fameuses altmoneys ! Le bitcoin a ouvert le chemin et l’a balisé. L’esprit libertarien qu’il véhicule, la dénonciation des « tiers de confiance » qui ont « volé » la monnaie aux peuples et la modernité des blockchains, smart contracts et « decentralized / distributed ledger », parlent aux peuples (au moins ceux qui, férus d’informatique, comprennent ce qui est dit) pour pousser en avant un nouvel eldorado monétaire. Lire cet article

Coronavirus : quelle continuité d’activités ?

Coronavirus : quelle continuité d’activités ?

Le coronavirus provoque une grave épidémie en France. Il faut suivre les recommandations des pouvoirs publics concernant les mesures d’hygiène de base qui permettent d’éviter la contagion. Pour les entreprises, au-delà de la prise en charge des cas qui a fait l’objet d’un décret et de questions-réponses, la question de la continuité d’activité se pose.

Lire cet article

Crowdfunding, blockchain : quels impacts sur le marché de l’immobilier ? (2/2)

Crowdfunding, blockchain : quels impacts sur le marché de l’immobilier ? (2/2)

Partie 2 – L’immobilier et la révolution blockchain

La 4e révolution industrielle redistribue les cartes de la « vie immobilière », entre le monde digital et le corporate. En termes de finance alternative, un nouvel arrivant entre dans le jeu, et il risque bien d’en bouleverser les règles. Il s’agit bien sûr de la technologie blockchain, par l’émission de cryptomonnaie ou de jeton, adossé ou non à un actif immobilier. Lire cet article

Crowdfunding, blockchain : quels impacts sur le marché de l’immobilier ? (1/2)

Crowdfunding, blockchain : quels impacts sur le marché de l’immobilier ? (1/2)

Partie 1 – Crowdfunding : vers l’ubérisation de l’immobilier ?

L’immobilier est un des derniers pans de notre économie à être impacté par l’innovation. La cause de ce retard ? La fragmentation du marché. Celle-ci semblerait toutefois désormais non plus agir comme un frein, mais comme un accélérateur. Simplifier le marché, le fluidifier, apparaissent désormais comme une évidence ! Ainsi, à l’intérieur de ce marché global, nous constatons l’émergence de plus en plus prégnante de nouveaux sous-segments distincts.

Ces dernières spécificités vont-elles contraindre les entreprises historiques « corporate » – et les nouvelles venues – à adapter leurs stratégies ? Lire cet article

Points de vigilance sur le devoir de conseil (colloque annuel de l’AJAR du 24 janvier 2020 « nouvelles régulations des intermédiaires d’assurance »)

Points de vigilance sur le devoir de conseil (colloque annuel de l’AJAR du 24/01/20 « nouvelles régulations des intermédiaires d’assurance »)

Le colloque annuel de l’AJAR (Association des Juristes d’Assurance et de Réassurance)  a été l’occasion d’aborder les points de vigilance sur le devoir de conseil. Il faut noter que l’intervenante de l’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution) lors de ce colloque (N. Beaudemoulin, DCPC*) a rappelé que ce thème est un axe de ses contrôles 2020 auprès des assureurs et des courtiers et qu’il a fait l’objet d’une mise à jour (parution du 19/12/2019) des recommandations en matière de recueil d’informations et de commercialisation des contrats d’assurance sur la vie en UC complexes. Lire cet article

Les Français épargnent plus que la moyenne des autres Européens

Les Français épargnent plus que la moyenne des autres Européens

Avec une part d’épargne correspondant à plus de 14% de leur revenu disponible brut mise de côté, les Français se positionnent dans le peloton de tête des « champions européens de l’épargne ». Les Luxembourgeois et les Allemands caracolent en tête avec respectivement 22% et 18 %. À titre de comparaison, la moyenne de la zone euro n’est que de 12,4 %. Lire cet article

Ce que change la loi Pacte pour les entrepreneurs

Ce que change la loi Pacte pour les entrepreneurs

La loi Pacte (Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises) touche de nombreux thèmes dont le dénominateur commun est l’entreprise. Simplifier, assouplir, supprimer : tels sont les termes mis en avant pour caractériser ses conséquences sur les formalités incombant aux sociétés. La vie de celles-ci va s’en trouver facilité et améliorée, dès leur création et tout au long de leur activité.

Les démarches sont regroupées, ce qui génère un allégement des procédures. Un guichet informatisé centralise les formalités à accomplir par l’entrepreneur, et devient ainsi l’unique interface en la matière. Lire cet article

Un contrôle fiscal, le fruit du hasard ? Pas vraiment.

Un contrôle fiscal, le fruit du hasard? Pas vraiment

Dans la mesure où l’administration fiscale ne peut pas contrôler toutes les personnes, elle sélectionne les dossiers en fonction des informations transmises spontanément par les contribuables (déclarations diverses), par des tiers (banques, assurances, différentes institutions) ou qu’elle obtient dans le cadre de contrôles fiscaux déjà effectués.

Ces informations sont ensuite traitées au moyen de logiciels utilisant des méthodes rationnelles et aléatoires dans le but d’augmenter l’efficacité du contrôle.

Les éléments déclencheurs d’un contrôle fiscal

Les incohérences :

Le traitement des données par voie informatique fait ressortir les différences des chiffres d’une année à l’autre, les anomalies ou les situations génératrices de changements (par exemple une régularisation de provision pour charges pour une première location, des revenus fonciers fluctuant de manière erratique…) Lire cet article

Assurance vie : un arrêté vient de paraître sur les règles de solvabilité

Assurance vie : un arrêté vient de paraître sur les règles de solvabilité

Bercy l’avait annoncé, l’arrêté visant à intégrer la PPB (Provision pour Participation aux Bénéfices) dans les méthodes de calcul de la solvabilité des assureurs vie vient de paraître au Journal Officiel du 28 décembre 2019 (arrêté en date du 24 décembre). Cette mesure de Bercy autorise les assureurs vie à prendre en compte la PPB dans les fonds propres pour le calcul du ratio de solvabilité.

De quoi s’agit-il ?

La provision pour participation aux bénéfices

La compagnie d’assurance place l’épargne des assurés en obligations pour l’essentiel, mais aussi en actions et en immobilier. Elle est tenue de reverser aux assurés une part minimum des gains obtenus (90% de ses bénéfices techniques et 85% de ses bénéfices financiers), c’est la « PB » ou Participation aux Bénéfices. La compagnie n’a pas obligation de la distribuer immédiatement en totalité, elle peut la mettre en réserve (provision) et s’en servir durant les années moins fastes, pour assurer un rendement plus conséquent. Lire cet article

Pour Noël, offrez un « PEA jeune » à vos enfants étudiants !

Pour Noël, offrez un « PEA jeune » à vos enfants étudiants !

Mesure très médiatique, la loi PACTE a instauré un « PEA jeune ». Il s’agit d’un PEA « classique » qui peut être ouvert par un jeune âgé de 18 à 25 ans rattaché au foyer fiscal de ses parents (cette demande de rattachement est possible si l’enfant a moins de 21 ans, ou 25 ans s’il poursuit des études).

 

Voulu par le législateur, notamment pour des raisons d’acculturation financière des jeunes générations, ce « PEA jeune » permet à son titulaire d’investir dans les mêmes actifs que le PEA classique (actions, titres non cotés, SICAV…). Lire cet article