Posséder de la vigne, un investissement de passionné

Posséder de la vigne, un investissement de passionné

Tout investissement exige un minimum de suivi, mais celui-ci plus particulièrement, surtout si vous en faites l’acquisition en direct. Il s’agit là d’un actif tangible, concret. Nous sommes ici dans du patrimoine haut de gamme. Investir dans de la vigne, c’est bien entendu se positionner dans de la diversification et sur du long terme. Mais c’est avant tout un placement « passion », le vin étant aussi une histoire de plaisir.

Lire cet article

Bien comprendre ses engagements auprès des banques et des établissements de crédit

Bien comprendre ses engagements auprès des banques et des établissements de crédit

Il n’est pas toujours simple de faire le point sur les dettes que nous avons vis-à-vis de notre banque ou auprès d’établissements de crédit : quelle somme dois-je rembourser chaque mois au total ? Quel est le montant total de mes dettes ?  Il est donc important de bien comprendre la nature des engagements que nous prenons chaque fois que nous signons un contrat.

Lire cet article

SCPI d’entreprise : de nouvelles lectures pour un nouveau contexte (2/2)

SCPI d’entreprise : de nouvelles lectures pour un nouveau contexte (2/2)

Après avoir introduit les « vieilles » SCPI dans l’article précédent, nous abordons maintenant les SCPI thématiques ainsi que les « jeunes » SCPI.

Cliquez ici pour retrouver la première partie de l’article.

 

Les SCPI thématiques (bureau, commerce… ) ou spécialisées (santé… )

On distingue les SCPI selon la nature de leur patrimoine immobilier : lorsqu’un type d’actif pèse au moins 70% du patrimoine de la SCPI, il lui donne son nom ! La catégorie de loin la plus importante, tant en nombre de SCPI que par la capitalisation, est celle des SCPI de bureaux ; la catégorie des SCPI spécialisées – qui regroupe les SCPI investies principalement sur un secteur particulier (logistique, santé, EHPAD, murs d’Hôtels, résidences étudiantes, etc.) – est relativement récente. Lire cet article

Les Editions Arnaud Franel à l’Université d’été de l’Anacofi 2021

Les Editions Arnaud Franel à l’Université d’été de l’Anacofi 2021

L’Université d’été de l’ANACOFI a eu lieu ce jeudi 2 septembre au Pavillon d’Armenonville à Paris. Comme chaque année, cela a été l’occasion pour les Editions Arnaud Franel de rencontrer ses partenaires et les lecteurs.

Créée en 2004, l’ANACOFI est la plus importante association professionnelle des entreprises de courtage et conseil en banque, finance et assurance, ainsi que l’unique structure confédérale de représentation et de défense des intérêts des entreprises indépendantes de la sphère patrimoniale et financière. Lire cet article

SCPI d’entreprise : de nouvelles lectures pour un nouveau contexte (1/2)

SCPI d’entreprise : de nouvelles lectures pour un nouveau contexte (1/2)

Naturellement, tout le monde s’interroge sur l’impact qu’a ou qu’aura – directement ou indirectement – la pandémie COVID sur les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI), avec la crise économique qui se profile derrière la crise sanitaire. Les scénarii possibles : vous en connaissez déjà un certain nombre. Et il y aura immanquablement des surprises, mais d’où viendront-elles ? Lire cet article

L’Art : une nouvelle approche de la gestion de patrimoine

L’Art : une nouvelle approche de la gestion de patrimoine

L’Art et les objets de collection peuvent-ils être considérés comme une solution d’investissement ? Réponse : oui mais non… En fait ce n’est pas le sujet.

 

 

 

L’Art n’est pas un actif comme les autres

Certaines initiatives venant du monde de l’Art ou de la finance ont tenté ces dernières années de présenter l’Art et les collections comme une solution d’investissement et se sont heurtées à l’incompréhension à la fois du monde de l’Art et du secteur financier. Lire cet article

Thaler ou Dollar : Quand Marie-Thérèse faillit tout faire basculer

Thaler ou Dollar : Quand Marie-Thérèse faillit tout faire basculer

C’est une de ces drôles d’histoires comme seule l’histoire des monnaies est capable d’en inventer. Résumons : le mot dollar a une origine. Tous les noms de monnaies ont des origines connues, attestées et sérieuses.

 

 

Par exemple, la livre ou libra : vous avez entendu parler récemment de la Libra de Facebook, cette monnaie cryptée qui devait s’imposer au monde et faire pièce au Crypto-yuan (ou au Renmibi digital, comme vous préférez). Son nom, on a envie de dire, son titre, vient tout simplement de l’antiquité romaine : 2500 ans d’existence ! Le mot lui-même, initialement « libra » et devenu par la suite « livre », a servi et sert encore à dénommer de nombreuses monnaies de par le monde.

Lire cet article

Les groupes de luxe : nouveaux acteurs d’une joaillerie en pleine effervescence

Les groupes de luxe, nouveaux acteurs d’une joaillerie en pleine effervescence

Si le marché mondial du bijou se stabilise depuis quelques années autour des 80 milliards d’Euros d’exportation par an, la part de la haute joaillerie augmente significativement, portée par les 10 milliards de dollars de chiffre d’affaire réalisés par le joaillier hongkongais Chow Tai Fook et les grandes maisons historiques de la place Vendôme, dont les ventes mondiales approchent les 20% du marché global. Le reste du marché de la haute joaillerie est représenté par des structures indépendantes qui réalisent des pièces sur-mesure pour les clients les plus fortunés. Lire cet article

La monnaie des libérateurs

La monnaie des libérateurs

Imaginez que vous êtes le libérateur d’un pays (ou le conquérant, mais cela se fait de moins en moins). Ce pauvre pays est depuis 5 ans sous le joug d’un pays avide et prédateur. Son administration a parfois pactisé avec l’occupant. Celui-ci a partiellement démembré sa proie et y a implanté ses moyens de paiement chassant par là-même l’ancienne monnaie, celle d’avant l’occupation, quand la paix régnait encore. La monnaie d’autrefois a été remplacée par de nouvelles monnaies à l’effigie de nouveaux gouvernants.

Toute ressemblance avec des faits réels doit naturellement être écartée. Lire cet article

Les montres :  les nouveaux canaux digitaux

Les montres :  les nouveaux canaux digitaux

La bijouterie ou le magasin spécialisé reste le moyen d’achat privilégié par les clients. Cependant 60% d’entre eux utilisent préalablement les canaux numériques pour s’informer et sélectionner les modèles. Les horlogers se préparent donc au prochain cycle de digitalisation qui fait jouer aux e-boutiques digitales et aux revendeurs en ligne agréés un rôle clef.

Lire cet article

Peser la monnaie ? Le trébuchet ou la balance romaine

Peser la monnaie ? Le trébuchet ou la balance romaine

Comment voulez-vous peser votre monnaie ? Drôle de question ! Il y a beau temps que la monnaie ne se pèse plus. Même les monnaies d’or, d’argent ou de bronze ! Ce n’est pas pour rien que le célèbre Crésus, roi de Lydie, a conquis sa renommée : il avait inventé la monnaie. Le première monnaie signée, qui venait de ses ateliers. Lire cet article

Investir dans un bien en viager

Investir dans un bien en viager

Vendre son logement en viager est une opération connue, ou plus exactement cela fait partie du mythe véhiculé par les films et ses héroïnes centenaires. Aujourd’hui, il fait partie du paysage, il trouve sa place. Parfois, il fait encore l’objet d’idées reçues. Pour autant il satisfait bon nombre de candidats à ce type d’opération immobilière.

Pour rappel, vendre en viager occupé permet de rester chez soi en gardant le droit d’usage et d’habitation du logement, auquel s’ajoute la perception d’une rente mensuelle sa vie durant. Cette solution apporte un complément de revenus, en plus des pensions et retraites. Financièrement, c’est percevoir en premier et immédiatement un capital (le bouquet), puis un revenu sous la forme d’une rente tous les mois, toute sa vie durant (rente viagère). Lire cet article

Télétravail et travail sur site

Télétravail et travail sur site

Si le télétravail peut présenter pour le salarié certains inconvénients (un sentiment d’isolement ou un risque de surinvestissement professionnel), cette forme d’organisation est largement plébiscitée par celles et ceux qui y ont goûté, certains depuis plus d’un an. D’où la réticence parfois de retourner travailler sur site, donc d’abandonner certains jours de la semaine les avantages du télétravail, comme une moindre fatigue, une plus grande disponibilité pour les proches, une meilleure concentration.

Lire cet article

Le Delaware : un paradis fiscal made in U.S.

Le Delaware : un paradis fiscal made in U.S.

Profitant de la liberté offerte par le système fédéral en matière fiscale, certains états américains se sont mis à appliquer les mêmes avantages qu’un port-franc en supprimant la sales tax et la use tax sur l’ensemble de leur territoire. Parmi ces états on compte l’Oregon et le Nevada mais le champion en la matière reste le Delaware.

 

En effet, l’état propose la législation et la fiscalité la plus accommodante des Etats-Unis, tout en bénéficiant de sa proximité avec New York (moins de 2h de trajet).

Par-delà un coût de stockage inférieur de 20% aux tarifs Newyorkais, le principal atout du Delaware réside dans l’absence de taxe lors de la vente d’un bien. Une aubaine pour les acheteurs qui, en temps normal, se voient appliquer une sales tax de 8,875% sur leurs achats effectués sur le territoire new yorkais. Un acheteur new yorkais peut demander à recevoir son œuvre ou son objet de collection dans le Delaware et faire une économie de presque 900 000 dollars sur une pièce à 10 millions de dollars.

Lire cet article

Relance économique : quel timing pour postuler ?

Relance économique : quel timing pour postuler ?

A l’occasion du coaching d’un candidat la semaine dernière pour l’aider à optimiser sa recherche d’emploi, il a affirmé attendre que le marché reprenne pour accélérer ses démarches. La réflexion semble en effet légitime : dans un marché de l’emploi qui, dans son ensemble, tourne au ralenti, et où la sortie de crise semble proche, faut-il mieux se rendre visible et postuler sans attendre… ou patienter encore un peu ?

Le constat est simple. Les candidats à la mobilité professionnelle qui sont en poste ont reporté leur projet. Ceux qui sont sans emploi observent une baisse flagrante du nombre d’offres et attendent majoritairement des jours meilleurs. Cette frilosité généralisée se comprend. Dans le premier cas, pourquoi prendre le risque de quitter son entreprise si la situation n’est pas insupportable ? Dans le second, pourquoi passer beaucoup de temps à chercher et à postuler pour peu d’entretiens ? Autant s’affranchir d’un peu de frustration !

La réduction de la concurrence

Lire cet article