L’assurance vie, un pilier extrêmement agile

L’assurance vie, un pilier extrêmement agile

En rugby, on a souvent coutume de dire que les « gros » du paquet d’avants, qui assurent la tenue en mêlée, ne sauront pas « galoper » comme les trois quarts pour aller marquer un essai en bout de ligne… ; en assurance vie, c’est autre chose car la solidité n’est absolument pas synonyme d’immobilité.

 

L’assurance vie — qui aura finalement su s’adapter à toutes les situations, et combattre nombre de difficultés,  structurelles ou conjoncturelles — montre à nouveau qu’elle sait anticiper et proposer des solutions agiles pour permettre à l’épargnant de trouver des creusets de performance sans entamer la solidité de son édifice patrimonial.

De nouveaux supports au service de l’assurance vie

Ainsi, ce sont aujourd’hui les véhicules de type SCPI (autrement dit la pierre papier) ou mieux encore, les SC et SCI qui permettent aux épargnant de bénéficier d’un véritable rebond de performance. Sans jamais quitter le navire, c’est-à-dire en arbitrant des supports au sein même de l’enveloppe assurance vie, l’épargnant peut ainsi, à sa guise, privilégier une classe d’actifs au détriment d’une autre, de façon temporaire ou définitive.

De plus, s’il est bien  conseillé, l’épargnant pourra même optimiser en permanence sa gestion du risque non seulement en diversifiant son portefeuille et en décorrélant les supports qui le composent (ainsi, tous les supports sous-jacents ne seront pas orientés dans le même sens au vu des évolutions de marché) mais également en pilotant un indicateur de risque qui pourra se maintenir au même niveau alors même que l’allocation du contrat pourra être modifiée.

L’assurance vie a su se réinventer

On le voit, l’assurance vie, encore récemment décriée au vu du comportement des fonds en euros qui ont fait la part belle de cette industrie durant des dizaines d’années, a su se réinventer pour proposer sans cesse de nouvelles solutions, modernes et agiles, sans pour autant renier ses origines.

Oui, décidément, l’assurance vie reste le pilier de l’édifice patrimonial, même si elle ne ressemble plus guère à ce qu’elle fut jadis… ; en tout cas, elle recèle encore bien des secrets et n’a sûrement pas fini de nous étonner !

Thierry Scheur

Du même auteur :

(Article vu 21 fois, 21 visites aujourd'hui)
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Thierry Scheur
Il est titulaire d’une maîtrise de sciences économiques et du DESS de gestion et administration des entreprises de l’IAE de Bordeaux. Il a commencé sa carrière dans l’assurance vie en tant que Commercial puis évolue au sein des directions marketing de grandes compagnies. Il intègre le groupe Axa en 1996 et développe des missions en lien avec la distribution. En 2002, il participe à la création de Skandia en France, où il a exercé en tant que directeur de la distribution. Après avoir été Directeur Général d’AVIP (groupe Allianz), il est nommé, en 2008, président directeur général d’April Patrimoine (groupe APRIL). En 2009, il crée sa société de consulting en assurance vie, Cap Ouest, destinée aux fournisseurs et aux distributeurs. En 2015, il rejoint Ageas France (groupe Ageas), en qualité de directeur commercial et marketing et membre du comité de direction. Il quitte le groupe en 2021. Il est reconnu comme un expert en matière de distribution en assurance vie et a conduit de multiples projets de déploiement de plateformes de solutions patrimoniales.

Livres de l'auteur

Loading RSS Feed
Tous ses livres