Mon cher conseil : quels acteurs métiers pour quels besoins ? (1/2)

Mon cher conseil : quels acteurs métiers pour quels besoins ? (1/2)

Quand pendant plusieurs mois vous avez – à marche forcée, pour cause de covid ? – plus épargné que de coutume, la question de la bonne utilisation de votre argent se fait encore plus prégnante.

 

 

Les différents acteurs métiers pour vous aider

L’idée ici n’est pas de vous conseiller telle ou telle solution d’épargne ou d’investissement, mais de vous proposer un parangonnage des différents acteurs métiers qui pourrait vous y aider, selon vos attentes.

En effet, l’important à garder à l’esprit est le rôle que chacun peut endosser, et qui relève de la nature même de son statut. Vous les connaissez déjà, au moins de nom : les agents liés ou les salariés des compagnies d’assurance, les salariés des banques et établissements financiers, et les courtiers. La différence fondamentale entre les deux premiers et le troisième consiste en ce que ce dernier est en droit (un courtier/conseil, mandataire du client), quand les autres sont distributeurs d’un fabriquant de produits et de services.

De cette différence découlent celles de leurs obligations et responsabilités.

Pour le compte d’un fabriquant de produits et de services

Les agents liés ou les salariés des compagnies d’assurance peuvent, par exemple, vous accompagner dans la recherche de solution d’épargne type Assurance vie, la mise en œuvre de solutions de prévoyance (mutuelle santé, retraite…), la couverture assurancielle de vos biens (maison, voiture, entreprise, assurance emprunteur…).

De même, les salariés des banques et établissements financiers vous proposent ces solutions d’investissements, et bien d’autres (nous avons vu les banques développer fortement leurs offres ces dernières années) ; s’y ajoutent notamment les livrets bancaires (livret A, LDDS…), les investissements sur le (non) coté (PEA, PEA-PME…), etc.

Ils ont a priori une très bonne connaissance de leurs produits mais ne pourront vous proposer que ceux de leur enseigne. Ils ont par ailleurs un devoir d’information claire, précise et non trompeuse. Il sera donc de votre ressort d’effectuer des comparaisons et de vérifier si la solution proposée vous convient. De même, il vous incombe d’évaluer si la tarification annoncée vous semble appropriée à votre situation, la rémunération du fabriquant se faisant sur la marge qu’il réalise.

Ces mandataires/intermédiaires en assurance et mandataires/intermédiaires en opérations de banque et services de paiement sont supervisés par l’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution). Le Registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance (ORIAS) recense les personnes physiques ou morales, autorisées à exercer ces activités en France.

Si rien n’empêche une banque ou une compagnie d’assurance de déployer un service comparable à celui des courtiers/conseils, ce n’est pas la finalité constatée de nos jours. Alors quid du courtier ?

Découvrez la suite et la fin de l’article en abordant ce qu’il en est pour le mandataire…

 

Par Céline Mahinc

Photo de Mme Céline Mahinc

Ouvrages de Céline Mahinc aux éditions Arnaud Franel :
Vademecum de l’immobilier 2020
ID Reflex’ Location en meublé LMP-LMNP

(Article vu 58 fois, 9 visites aujourd'hui)
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Céline Mahinc
Céline Mahinc est chef d’entreprise (Eden Finances), Conseillère en gestion de patrimoine indépendante, Membre de la Commission Entreprise (ANACOFI) ; Responsable organisation et co-organisatrice des » Conférences de l’Entreprise », évènements interprofessionnels sur le financement, le développement et l’accompagnement des entreprises ; Membre de la Commission LMP/LMNP (ANACOFI) ; Administratrice Anacofi Immo et responsable de la formation. Chargée de cours en Grandes Ecoles et Universités. Co auteur d’une étude approfondie sur le crowdfunding immobilier.

Livres de l'auteur

Loading RSS Feed
Tous ses livres