Retraites : ce qui change en 2019 (âge, taux plein, travailleurs indépendants…)

Avec le nouveau plan d’épargne retraite (PER) commercialisable depuis le 1er octobre 2019, de nombreux changements touchent l’âge de départ, le calcul du taux plein ou encore le statut des travailleurs indépendants. Testez vos connaissances et découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le sujet. (Il peut y avoir une ou plusieurs bonnes réponses, résultats en fin d’article.)

Quiz

Question 1 – Depuis 2018, il faut attendre d’avoir 62 ans pour pouvoir prendre sa retraite

A. Sauf si vous avez le nombre de trimestres nécessaires.

B. Indifféremment du nombre de trimestres validés.

C. Le nombre de trimestres requis dépend de l’année de naissance.

Question 2 – Pour bénéficier du taux plein, un salarié doit satisfaire une des deux conditions suivantes :

A. Avoir 67 ans quelle que soit la durée de cotisation au régime.

B. A 62 ans, le taux plein est automatique.

C. Avoir 62 ans en ayant totalisé le nombre d’annuités ou de trimestres requis en fonction de son année de naissance.

Question 3 – Pour les travailleurs indépendants

A. Le RAMB (Revenu annuel moyen de base) est calculé sur les 10 dernières années.

B. Le RAMB (Revenu annuel moyen de base) est calculé sur les meilleures années (10 à 25 ans selon la date de naissance).

C. Le RAMB (Revenu annuel moyen de base) est calculé obligatoirement sur les 25 dernières années.

 

L’âge légal de la retraite

L’âge légal a été progressivement retardé de 4 mois par an depuis le 01/07/2011.

Depuis 2018, il faut attendre d’avoir 62 ans pour pouvoir prendre sa retraite, quel que soit le nombre de trimestres validés.

Quand bien même une personne aurait le nombre de trimestres requis avant ses 62 ans, elle ne pourrait pas, dans ce cas précis, prendre sa retraite. Il lui faut attendre l’âge légal, sauf exceptions.

A noter que le nombre de trimestres requis dépend de l’année de naissance.

Des cas de départs anticipés existent par ailleurs. Ils sont au nombre de trois : carrières longues, handicap et carrières pénibles.

En ce qui concerne les carrières longues, 2 conditions sont requises :

  • Avoir commencé à travailler avant 16, 17 ou 20 ans selon les cas
  • Remplir une condition de durée d’assurance et de cotisations qui varie selon les cas.

 

Pour obtenir le taux plein

Pour bénéficier du taux plein, un salarié doit satisfaire à une des deux conditions suivantes :

  • Avoir 67 ans (précédemment 65 ans) quelle que soit la durée de cotisation au régime.
  • Ou avoir 62 ans (précédemment 60 ans) en ayant totalisé le nombre d’annuités ou de trimestres requis en fonction de son année de naissance.

A noter

En dehors de ces deux cas, le futur retraité se voit appliquer un taux minoré, c’est-à dire une décote. Cette décote dépend, à la fois de l’année de naissance et du nombre de trimestres manquants pour obtenir un taux plein. Elle s’applique dans la limite de 20 trimestres.

 

Pour les travailleurs indépendants

Le RAMB (Revenu annuel moyen de base) est calculé sur les meilleures années (10 à 25 ans selon la date de naissance).

Le RAMB, encore appelé « revenu professionnel moyen » est calculé sur les meilleures années ayant donné lieu à cotisation depuis 1973 et selon les mêmes règles que pour les salariés.

Le taux de retraite pour un indépendant est accordé à taux plein s’il part en retraite :

– à 67 ans (précédemment à 65 ans) ;

– entre 62 et 67 ans s’ils justifient du nombre de trimestres nécessaires, ou s’ils sont inaptes au travail ou anciens combattants.

En dehors de ces deux cas, le futur retraité se voit appliquer un taux minoré, qui dépend de l’année de naissance et du nombre de trimestres manquants pour obtenir un taux plein.

Par Patrice Leleu

Réponses : 1 : B et C, 2 : A et C, 3 : B

 

Photo de M. Patrice Leleu

Du même auteur, découvrez nos guides pratiques :

 

(Article vu 85 fois, 85 visites aujourd'hui)
Share

A propos de l'Auteur :
25 ans d’expérience dans le domaine bancaire. Conseiller financier puis expert financier et formateur consultant dans un grand groupe bancaire. Conception et dispense de sessions de formation. Domaines de prédilection : financement de l’immobilier, habilitation carte professionnelle assurance, droit bancaire, fiscalité, analyse patrimoniale. Formateur des conseillers spécialisés en immobilier. Auteur d’ouvrages et d’articles dans le domaine de la gestion de patrimoine. Aujourd’hui se consacre à la finance en indépendant.

Got Something To Say:

Votre adresse eMail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*