Les illusions du bitcoin et des NFT

Les illusions du bitcoin et des NFT

Avant la sinistre affaire ukrainienne, le débat sur le bitcoin et bien d’autres monnaies cryptées était assez simple : il hésitait, son cours n’était plus si flamboyant, pourtant, il y avait de belles remontées. Il finirait par gagner ses galons de vétérans des monnaies cryptées. Le Salvador n’en avait-il pas fait sa monnaie d’usage ? Il était de bon ton d’annoncer que des stable coins appuyés sur le bitcoin entreraient dans les réserves de quelques « Billiardiaires » etc. Le Bitcoin à 100 000 euros était pour la fin 2022 ! Puis après, « où ne monterait-il pas ? »

Le bitcoin à la traine des crises sanitaires et politiques

La crise du covid ne s’était pourtant pas traduite par un Rush sur la monnaie du futur. Les cours étaient plutôt flageolants. Le Bitcoin n’avait pas été plus fort que l’or. Le pire est advenu un peu plus tard avec l’affaire de l’Ukraine. Voilà, se dirent les partisans du Bitcoin : il allait donner toute sa mesure de monnaie de réserve « mieux que l’or » et de protecteur de l’épargne et des avoirs des citoyens, y compris les plus modestes.

Dans les faits, le bitcoin est resté dans son coin comme un placement qui ne voudrait surtout pas qu’on le remarque. De temps à autre, la presse partisane annonçait que les « baleines » intervenaient et raflaient les bitcoins qui traînaient sur les marchés. Pour faire remonter les cours ? peut-être, car à de certains moments, brutalement, les cours de la monnaie libre, avaient un accès de faiblesse.

Donc, non, décidément, l’or restait un bon produit de « défense ».

L’illusion des NFT

Dans cet univers d’incertitude un nouvel actif est survenu, dénommé « non fungible token » ou « NFT », ouvrant la porte à des spéculations laissant le bitcoin et ses acolytes sur le bord de la route : Ce n’est pas vraiment nouveau, il s’est glissé dans la suite de l’explosion des monnaies cryptées, surtout en tant qu’application de la blockchain. Les NFT ne sont pas fongibles car un NFT est original absolument. Pour caricaturer, un NFT ressemble à une valeur mobilière quand un token « fongible » ressemble à un billet de banque.

Les NFT ont, en 2021, fait irruption sur le marché des actifs numériques. Cette irruption s’est manifestée par des explosions de cours, dans des valorisations à coups de millions et de dizaines de millions de dollars. Un nouvel actif était né qui avait en commun avec un billet d’« Euromillion » d’offrir une chance de s’enrichir vite.

Né dans un monde où trop de liquidité circulait, le nouvel actif après avoir flambé s’est heurté à la réalité de l’affaire ukrainienne. Il semble en passe de rejoindre le bitcoin dans le registre des espoirs déçus.

Dans tous les cas, il nous faudra revenir sur ces produits financiers miraculeux.

 

Par Pascal Ordonneau

Photo de M. Pascal Ordonneau

Ouvrages de Pascal Ordonneau aux éditions Arnaud Franel :
La monnaie entre simplicité et humour
Monnaies cryptées et blockchain
Des monnaies cryptées aux ICO

(Article vu 46 fois, 3 visites aujourd'hui)
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pascal Ordonneau
Pascal Ordonneau, banquier, a été DG et PDG de banques françaises, anglaises et américaines. Il est SG de l’Association « Iconomy ». Auteur d’une dizaine d’ouvrages parmi lesquels cinq livres d’économie et de finance, il est chroniqueur aux Échos, au Huffington Post et conférencier (monnaies cryptées et Allemagne).

Livres de l'auteur

Loading RSS Feed
Tous ses livres