Télétravail et travail sur site

Télétravail et travail sur site

Si le télétravail peut présenter pour le salarié certains inconvénients (un sentiment d’isolement ou un risque de surinvestissement professionnel), cette forme d’organisation est largement plébiscitée par celles et ceux qui y ont goûté, certains depuis plus d’un an. D’où la réticence parfois de retourner travailler sur site, donc d’abandonner certains jours de la semaine les avantages du télétravail, comme une moindre fatigue, une plus grande disponibilité pour les proches, une meilleure concentration.

Cette situation nouvelle constitue un défi pour le responsable d’équipe amené à gérer une forme hybride de travail et à manager à la fois des collaborateurs contraints de travailler en permanence sur site et des collaborateurs devant aujourd’hui alterner travail sur site et télétravail.

Trois types d’actions doivent être engagés par les managers.

La liberté et la confiance

D’abord, il est essentiel, les jours de travail sur site, de maintenir les principes de confiance et de responsabilité sur lesquels le télétravail est fondé. Comme je l’explique dans mon ouvrage « Télétravailler au quotidien », les télétravailleurs ont, pour la très grande majorité d’entre eux, montré leur efficacité et leur motivation… même en travaillant pour certains en pyjama ! D’où la nécessité de maintenir aujourd’hui ce type de management qui a été imposé par les évènements il y a plus d’un an.

La souplesse et la convivialité

Ensuite, il est indispensable pour les managers de prendre en compte la volonté des télétravailleurs de bénéficier de plus de souplesse dans l’organisation de leur emploi du temps et de réinventer des modes d’organisation des équipes et de travail au quotidien. Il est en effet irréaliste de demander aux salariés de revenir travailler sur site pour rester seuls devant leur ordinateur. En effet, la recherche de convivialité et de partage avec les autres membres de l’équipe est forte, contrepartie logique aux inconvénients de devoir retourner au bureau certains jours de la semaine.

Un management à l’écoute

Enfin, quel que soit le mode d’organisation du travail, il importe de connaître les attentes de tous les salariés afin que ceux-ci restent motivés et efficients. D’où la nécessité de mener un diagnostic social identifiant les ressentis en matière d’activité au quotidien (charge de travail, clarté des missions confiées), de relations avec la hiérarchie (mode de management, écoute, degré d’autonomie, aide au quotidien), de rapports au sein du collectif de travail (circulation des informations, entraide) et d’évaluation de la politique RH dans ces diverses composantes.

C’est à ces trois conditions que l’organisation hybride travail sur site / télétravail sera efficiente. D’où l’importance des actions d’information et de formation à engager auprès des managers, comme nous l’expliquons dans notre ouvrage.

 

Par Gérard Lelarge

Photo de M. Gérard Lelarge

Ouvrages de Gérard Lelarge aux éditions Arnaud Franel :
Télétravailler au quotidien
Gérer les ressources humaines

(Article vu 27 fois, 1 visites aujourd'hui)
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Gérard Lelarge
Ex Directeur au sein d’un groupe bancaire international, il a été responsable Ressources Humaines pendant 20 ans, et est aujourd’hui consultant et professeur de RH et Management. Via sa structure GL FORMATION, société de conseil en Management et Ressources Humaines, il enseigne à l’Université et dans diverses écoles d’enseignement supérieur. Il conçoit et anime également des formations inter et intra-entreprises. Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages, dont certains traduits en anglais et en japonais, et de nombreux articles.

Livres de l'auteur

Loading RSS Feed
Tous ses livres