Relance économique : quel timing pour postuler ?

Relance économique : quel timing pour postuler ?

A l’occasion du coaching d’un candidat la semaine dernière pour l’aider à optimiser sa recherche d’emploi, il a affirmé attendre que le marché reprenne pour accélérer ses démarches. La réflexion semble en effet légitime : dans un marché de l’emploi qui, dans son ensemble, tourne au ralenti, et où la sortie de crise semble proche, faut-il mieux se rendre visible et postuler sans attendre… ou patienter encore un peu ?

Le constat est simple. Les candidats à la mobilité professionnelle qui sont en poste ont reporté leur projet. Ceux qui sont sans emploi observent une baisse flagrante du nombre d’offres et attendent majoritairement des jours meilleurs. Cette frilosité généralisée se comprend. Dans le premier cas, pourquoi prendre le risque de quitter son entreprise si la situation n’est pas insupportable ? Dans le second, pourquoi passer beaucoup de temps à chercher et à postuler pour peu d’entretiens ? Autant s’affranchir d’un peu de frustration !

La réduction de la concurrence

Mais comme souvent, prendre le contre-pied d’une tendance avérée peut être efficace. Dans les faits, comme il y a beaucoup moins de candidats et d’opportunités, il y a moins de concurrence. En effet, qui dit moins de concurrents, dit plus d’opportunités. Même si le nombre d’entreprises qui recrutent est inférieur à d’habitude, il y en a qui préparent l’avenir et qui embauchent. Toutes les entreprises ne réagissent pas de la même manière au contexte sanitaire actuel. Notamment les acteurs de la transformation digitale. Les sociétés des secteurs les plus impactés comme la restauration et l’hôtellerie sont également en train de préparer leur réouverture.

Pour preuve, nous avons la chance, avec mon cabinet, d’être le partenaire de TPE qui sont de futures pépites dans la santé, dans le service aux entreprises, dans la formation et pour lesquelles nous identifions et évaluons leurs prochains talents. La plupart des offres concernent des créations de poste. J’observe également que certains professionnels des secteurs durement touchés économiquement par la pandémie s’intéressent à ceux qui sont moins impactés. Par exemple, j’ai récemment participé à l’intégration de candidats qui travaillaient dans le secteur du tourisme et de l’événementiel qui ont été embauchés dans une entreprise du service aux entreprises. Il a des métiers qui sont facilement transposables d’un univers à un autre tant que les compétences, les motivations et la personnalité correspondent et que les managers sont ouverts à leur faire découvrir leur activité. Ces belles rencontrent débouchent très souvent sur des succès.

Les projets de recrutement sont en hausse

Selon une étude de l’Association des directeurs de ressources humaines, peu de plans de départ sont envisagés en 2021. 78% des 400 DRH interrogés n’en envisagent pas. Les recrutements classiques seront en diminution pour 25% d’entre eux, en augmentation pour 16% et stabilisé pour 53%. Qu’en déduire ? Que dans un marché très contrasté, où certaines métropoles régionales vont bénéficier de leur nouvelle attractivité et les pôles d’emploi que sont Paris et Lyon vont sensiblement décroître, il n’y a pas de timing idéal pour postuler. Car partout, les entreprises sont dans les starting blocks : Pôle Emploi, dans son enquête annuelle « Besoins en main-d’œuvre » publiée le 4 mai, recense 2,723 millions de projets de recrutement pour 2021, soit 30.000 de plus qu’en 2019, en hausse de 1,1 %. Ceux-ci s’opèreront tout au long de l’année.

Alors chers candidats, comme pendant les périodes estivales et de fin d’année, je vous encourage vivement à postuler sans attendre. Vous aurez plus de chances de défendre votre candidature car il y a moins de concurrence.

Et vous chers recruteurs, soyez curieux et challengez, extrapolez le savoir-faire des candidats dans votre activité. Et maintenant, à vous de réussir vos recrutements !

 

Photo de M. Frédérik Cousin

 

Ouvrage de Frédérik Cousin aux éditions Arnaud Franel :
Réussir son recrutement

(Article vu 19 fois, 2 visites aujourd'hui)
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Frédérik Cousin
Passionné par le recrutement depuis plus de quinze ans, il fonde en 2016 le cabinet Refea. Cette agence française de recrutement et d’emploi accompagne les entreprises dans leurs recrutements en leur communiquant des conseils et des stratégies en termes de sécurisation de recrutement. Elle est aussi un acteur pour la formation des professionnels. Cabinet Refea : https://refea.fr/ En parallèle, il est auteur, professeur en techniques de recrutement, spécialiste de la gouvernance et administrateur. Hebdomadairement il tient une "Chronik" vidéo sur l'actualité des RH.

Livres de l'auteur

Loading RSS Feed
Tous ses livres