Agent immobilier : obligation stricte de formation et de nombreux savoir-faire

Agent immobilier : une obligation stricte de formation à de nombreux savoir-faire

L’immobilier étant une activité transdisciplinaire, l’agent immobilier est soumis à un niveau minimum de connaissances pour accomplir un métier très exigeant car il demande des connaissances approfondies dans plusieurs domaines, ainsi qu’un ensemble de savoir-faire.

 

Qui peut exercer le métier d’agent immobilier ?

Depuis la loi du 2 janvier 1970, la carte professionnelle permettant d’exercer la profession d’agent immobilier n’est délivrée par la préfecture qu’aux personnes pouvant justifier de leur aptitude à la détenir.

L’article 11 du décret du 20 juillet 1972 précise que sont considérées comme justifiant de l’aptitude professionnelle notamment les personnes qui produisent, soit un diplôme délivré par l’Etat de licence en droit ou en sciences économiques, soit un diplôme délivré par l’Etat sanctionnant des études juridiques, économiques ou commerciales, d’un niveau égal ou supérieur, soit un diplôme universitaire de technologie ou de brevet de technicien supérieur, pour les mêmes disciplines ; plus un certain nombre de cas de figure jugés équivalents.

Les savoir-faire de l’agent immobilier

Obligatoirement compétent, il connaît parfaitement son marché, possède une solide culture immobilière et de réelles aptitudes commerciales. Il maîtrise tous les aspects d’une transaction qu’ils soient d’ordre juridique, environnemental, fiscal, technique, et parfois politique.

Réputé techniquement supérieur à ses clients (non-sachants), l’agent immobilier est tenu d’un devoir de conseil et d’une obligation d’informations larges qu’il remplit avec loyauté et transparence, transmettant toutes les informations techniques nécessaires aux parties, vérifiant la capacité juridique de son mandant, s’assurant de l’existence ou non de servitudes, recherchant la solvabilité de l’acquéreur…

On peut y ajouter la lecture parfaite du PLU, du titre de propriété et règlement de copropriété, de la totale compréhension des diagnostics…

Afin de s’assurer que l’agent immobilier demeure bien un professionnel pointu et éclairé, la loi ALUR l’a astreint à une obligation de formation de 14 heures par an ou 42 heures par période de trois ans et s’est assuré de la bonne exécution de cette obligation en en faisant une condition déterminante au renouvellement de la carte professionnelle tous les 3 ans.

 

Par Laurent Cirelli et Emmanuel Versini

Photo de M. Emmanuel VersiniPhoto de M. Laurent Cirelli

Ouvrage de Laurent Cirelli et d’Emmanuel Versini aux éditions Arnaud Franel :
ID Reflex’ Agent immobilier

(Article vu 147 fois, 1 visites aujourd'hui)
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Laurent Cirelli
De formation juridique, il travaille dans l’immobilier depuis une trentaine d’années (plus particulièrement dans la transaction et la gestion locative) et est formateur en immobilier pour tout ce qui concerne la transmission du savoir, du savoir être et du savoir faire.

Livres de l'auteur

Loading RSS Feed
Tous ses livres