Bien comprendre ses engagements auprès des banques et des établissements de crédit

Bien comprendre ses engagements auprès des banques et des établissements de crédit

Il n’est pas toujours simple de faire le point sur les dettes que nous avons vis-à-vis de notre banque ou auprès d’établissements de crédit : quelle somme dois-je rembourser chaque mois au total ? Quel est le montant total de mes dettes ?  Il est donc important de bien comprendre la nature des engagements que nous prenons chaque fois que nous signons un contrat.

Pour le crédit immobilier, la chose est assez simple : la mensualité de remboursement est fixe et le tableau d’amortissement du prêt fourni par le banquier permet de savoir à chaque échéance quel est le capital restant dû. Il en va de même pour les crédits à la consommation « classiques », qu’il s’agisse d’un prêt personnel (non affecté à une dépense) ou d’un crédit affecté (contracté le plus souvent sur le lieu de vente). Là encore, la mensualité est fixe et le capital restant dû est connu d’avance pour chaque échéance.

Pour les engagements de crédit renouvelable, l’information du capital restant à rembourser doit être fournie par l’établissement prêteur. Pour les remboursements, en revanche, c’est à l’emprunteur de décider combien il souhaite (ou il peut) rembourser au mois le mois. Un montant minimum de remboursement mensuel est cependant fixé par la loi.

Le cas de la location d’un véhicule

De plus en plus de particuliers ont recours à des formules de location pour financer leur véhicule. Dans ce cas, l’engagement du locataire porte sur la somme des loyers prévus sur toute la durée du contrat. Dans le cas d’un contrat de location longue durée (LLD), une indemnité définie dans le contrat devra être versée si le locataire met fin à la location de façon anticipée. Dans le cas d’une location avec option d’achat (LOA) les modalités de rupture du contrat sont encadrées par la loi.

Le paiement fractionné qui consiste à étaler le paiement d’un achat en trois, quatre et jusqu’à douze mensualités constitue aussi une dette à prendre en compte. Dans ce cas, la somme restante due est facilement calculable à chaque échéance et ainsi que la mensualité (prix du bien acheté divisé par le nombre de paiements).

N’oublions pas, enfin que le découvert bancaire constitue lui aussi une dette à prendre en compte.

Gérer le montant de ses engagements

Au total, une fois cet exercice réalisé, il est alors possible de faire le point sur le montant de ses engagements et sur la somme des remboursements mensuels. Dans le cas où ces derniers dépassent les possibilités financières du ménage, un étalement de la dette peut être envisagé (regroupement de crédits). En cas de grande difficulté financière, une procédure de surendettement est prévue par la loi.

Les détails relatifs à chaque produit ainsi que la réglementation en vigueur sont exposés dans le l’ouvrage « Le crédit à la consommation ».

 

Par Rémi Legrand

Photo de M Rémi Legrand

Ouvrages de Rémi Legrand aux éditions Arnaud Franel :
Le crédit à la consommation

(Article vu 25 fois, 8 visites aujourd'hui)
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rémi Legrand
Il est diplômé de Sciences Po Paris où il enseigne depuis 2006. Après des débuts dans l’audit, il devient consultant en stratégie et management. Spécialiste du secteur financier, il conseille des établissements bancaires européens, des banques centrales et des superviseurs de marchés.

Livres de l'auteur

Loading RSS Feed
Tous ses livres