Investir dans une voiture de collection

Allez ! Qui, un jour n’a pas rêvé d’une voiture mythique ? Mais faut-il pour autant investir en achetant une voiture de collection ? Il y a bien des avantages et des inconvénients. C’est l’espoir d’une belle opportunité de rendement, à condition de connaître à minima le marché.

Une bonne idée ?

C’est d’abord une histoire de passionné. Pour certains la passion est venue jeune, et aujourd’hui elle devient réalisable. Pour d’autres, le temps, et les moyens éveillent l’idée d’une voiture hors norme, ou encore une voiture représentant un mythe de sa jeunesse.

Pour autant une telle voiture peut se révéler un gouffre financier, même si en parallèle elle apparait comme un objet de luxe. Une étude de KnightFrank mettait en avant l’investissement en voiture de collection comme le plus « bankable » de la décennie. Même si d’autres placements ayant trait au luxe supplantent la voiture, elle se tient bien. Mais prudence, toute voiture ancienne n’est pas considérée comme une voiture de collection.

Les critères de choix

L’âge d’une voiture est un facteur indéniable, mais pas suffisant, ce serait trop simple. Regardons les autres critères. Lorsque l’on parle de voiture de collection : de quoi parle-t-on finalement ? On parle plutôt de sa rareté.

En général, une voiture est qualifiée « de collection » si elle a plus de 30 ans, et si sa production a cessé : ce sont les « ancêtres », « vétérans », « vintage »… Pour les plus récentes, on appelle « youngtimer » cette automobile populaire des années 80/90 qui a marqué une génération et qui n’est plus produite mais reste trop récente pour être considérée comme « de collection ».

Les modèles à privilégier ont marqué l’époque pour leur originalité. Elles furent populaires en leur temps.

Un état de conservation possédant encore le plus possible de pièces d’origine, ainsi que le kilométrage, sont des facteurs déterminants.

La rareté d’un modèle est importante, mais sans aller jusque-là, les modèles en série limitée ou encore un modèle iconique présagent d’un bel avenir.

Les inconvénients

En corolaire, le principal inconvénient est le coût, pour faire en sorte qu’elle soit en parfait état pour la revente.

Il y a d’abord l’achat, auquel se greffe ensuite l’ensemble des coûts d’entretien, les pièces de rechange (pas toujours aisée à dénicher), les frais de maintenance (à l’abri des intempéries) et d’assurance (un véhicule doit être assuré même s’il ne roule pas). Tout cela participe à un budget non négligeable, qui alourdit la facture finale.

Un dernier point, au-delà de l’originalité de la voiture qui fait l’unanimité, un entretien effectué dans les règles réduit les mésaventures techniques.

Au bilan

Même pour un amateur éclairé disposant d’une bonne connaissance du milieu automobile et d’un intérêt marqué par le domaine, il est difficile de prédire quels modèles prendront de la valeur.

Penchez-vous donc sur un véhicule que vous aurez plaisir à contempler ou à conduire. Investir dans une voiture de collection peut s’avérer une très belle affaire, mais sans garantie. En attendant, il est permis de rêver. Notons que les plus-values à la vente d’un véhicule de collection sont taxables au-delà d’un certain montant, c’est tout le mal que l’on vous souhaite !

 

Du même auteur, découvrez nos guides pratiques :

Par Patrice Leleu

Photo de M. Patrice Leleu

(Article vu 115 fois, 13 visites aujourd'hui)
Share

A propos de l'Auteur :
25 ans d’expérience dans le domaine bancaire. Conseiller financier puis expert financier et formateur consultant dans un grand groupe bancaire. Conception et dispense de sessions de formation. Domaines de prédilection : financement de l’immobilier, habilitation carte professionnelle assurance, droit bancaire, fiscalité, analyse patrimoniale. Formateur des conseillers spécialisés en immobilier. Auteur d’ouvrages et d’articles dans le domaine de la gestion de patrimoine. Aujourd’hui se consacre à la finance en indépendant.

Got Something To Say:

Votre adresse eMail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*